NEO II : un centre de congrès d’envergure pour la capitale de l’Europe.

Le 2eme volet du projet NEO prévoit la construction d’un centre de congrès pour l’accueil de manifestations internationales.

Il constitue en réalité le cœur du projet NEO, qui a pour ambition première le développement économique et international, tel que voulu par les autorités bruxelloises.

Le centre de congrès sera doté d’une salle plénière de 5000 places ainsi que d’autres hémicycles et salles de différentes capacités. Il est également prévu des zones de catering et d’exposition. Le lieu intégrera les technologies les plus avancées et des espaces conviviaux pour les rencontres informelles.

Le nouveau bâtiment sera en lien direct avec le Palais 2 de Brussels Expo via la construction d’une passerelle, qui devra faciliter les synergies avec les infrastructures existantes à Brussels Expo.
Le projet prévoit également la construction d’un hôtel de 250 chambres en connexion directe avec le centre de congrès. Les deux entités seront directement accessibles depuis la station de métro Heysel.

Ce projet fait actuellement l’objet d’un appel d’offres international sous la forme juridique appelée « dialogue compétitif ». Cela signifie que le pouvoir adjudicateur (la scrl NEO) peut dialoguer en parallèle avec les candidats afin de faire évoluer leurs projets, avant la remise définitive de leurs offres.

Ce dialogue se déroule en plusieurs phases. Au bout de chaque phase, les candidats remettent un projet. Un comité d’avis constitué d’experts se réunit pour les étudier et émet des remarques. Les candidats ont ensuite un certain laps de temps pour adapter leur projet.

A ce stade de la compétition, il reste deux candidats en lice. Leurs projets sont tous deux de grande qualité, et offriront un geste architectural fort qui marquera le nouveau quartier du Heysel. Depuis le début de la procédure leurs projets se sont bien améliorés notamment dans le fonctionnement du centre de congrès (flux de visiteurs, espaces, convivialité) ainsi que dans la cohérence avec le master plan du quartier. L’intégration urbanistique et paysagère est en effet aussi au cœur des adaptations qui leur ont été demandées.

Le dialogue compétitif a le grand avantage de laisser une certaine liberté et donc créativité aux candidats. Les deux projets actuellement en lice sont dès lors très différents.
Ils seront évalués en fonction de 57 critères fixes et d’exigences minimales autour des thèmes suivants : intégration urbanistique et qualité architecturale, attractivité et fonctionnalités, qualité environnementale et de développement durable, conditions financières, et modalités d’exécutions (juridiques et matérielles).

La finalisation des propositions est prévue pour le mois de mai 2017, et la désignation du gagnant, pour la fin 2017, tandis que la concrétisation est annoncée pour 2023.

NEO II_(c) KCAP_congress